Merci aux femmes révolutionnaires

Non classifié(e) Commentaires fermés sur Merci aux femmes révolutionnaires

En cette journée internationale des droits des femmes, applaudissons celles qui ont osé sans hésiter. De la plus célèbre à la plus anonyme, les rebelles sont celles qui n’ont pas peur de penser «outside the box» afin de révolutionner les normes.

À ces Kathrine Switzer qui trouvent la force de courir même à contre-courant. À ces Rosa Parks qui protestent simplement en restant assise. À ses Rosalind Elsie Franklin sans qui peut-être plusieurs vies n’auraient pas pu être sauvées. À ces Nellie Bly qui font le tour du monde sans avoir besoin d’être accompagnées.

Sans oublier les mères, soeurs et filles qui sont victimes de sexisme, mais qui avancent la tête haute et les poings serrés. Aux entrepreneuses qui n’ont pas eu peur de sortir de leur zone de confort, comme chez SIVA Marketing. Et aussi aux hommes féministes qui ne sont toujours pas assez. Même si le révolutionnaire a la force de laisser aller, c’est simplement pour mieux choisir leurs batailles.

La liberté de penser, de choisir et d’agir font parti des piliers fondamentaux du rebelle. Cet archétype est souvent associé à des marques qui dégagent un air de « je m’en fous de ce que vous pensez». On y trouve comme grandes marques, Harley Davidson, Diesel, Rudsak etc.

Ce que la majorité ne sait pas au sujet de ces révolutionnaires, c’est que sans cet archétype beaucoup d’injustices existeraient encore. Alors, nous femmes de ce millénaire savourons cette journée et remercions-les.

Kathrine Switzer, en 1967, était la première femme à courir le marathon de Boston. Ce n’est qu’en 1972 qu’on donna le droit aux femmes de courir officiellement le marathon de Boston.

Source

» Non classifié(e) » Merci aux femmes révolutionnaires
On mars 3, 2017
By

Comments are closed.

« »